F1: GP Brésil 2009

Publié le par Kjeldorius

Jenson Button et l'écurie BrawnGP-Mercedes (ex-Honda, ex-Bar, ex-Tyrrell...) sont enfin devenus champions du monde alors qu'il reste encore une course au calendrier 2009. Inutile de vous faire un long discours la-dessus car les vrais sites sur la Formule 1 ont déjà tout dit, tout répété et se sont tous copiés les uns les autres. Juste un gros bravo à cette équipe Brawn qui revient de nulle part suite au retrait de Honda fin 2008.


Un titre qui pourrait être difficile à défendre
tant les performances de la monoplace blanche et jaune fluo ont régressé dans la deuxième moitié de la saison. Sur la fin, la Brawn était seulement la 4° puissance alors qu'en début d'année, elle dominait avec une incroyable aisance toutes les courses, grâce à son double diffuseur. C'est là que Jenson Button a gagné le championnat en remportant six Grands Prix sur les sept premiers.

Un titre pilotes et constructeurs difficiles à conserver pour Brawn sauf si l'argent des premières places permet un fort développement du bureau d'études et l'obtention de machines ultra Hi-tech dans les locaux de Brawn. Et si Mercedes décide de venir renforcer la structure en délaissant McLaren, l'avenir de cette équipe peut devenir très prometteur au point de prétendre au titre de top-team. Seulement, rester à ce niveau est très difficile et Williams l'a appris à ses dépends... Un deuxième titre en 2010 possible alors ? Oui, mais Jenson Button a semblé très fébrile sur la fin de saison et c'est plutôt du côté de Nico Rosberg (s'il est confirmé chez Brawn) qui faudra surveiller. Wait and see...

Et maintenant, place à la vraie actu de la Formule 1 !!! Celle vue par votre fidèle reporter Kjeldorius. Un regard décalé n'a jamais fait de mal. Allez, c'est partie !
 

Happy Birthday Kimi !

C'était l'anniversaire de Kimi lors de ce week-end brésilien. Pas grand monde pour le mal aimé de la Scuderia Ferrari et seulement deux bouteilles pour cinq personnes... la réputation de Raikkonen va en prendre un coup !

(NDLR: le gâteau n'a pas l'air très bon...)



Je ne t'aime plus !?

Romain Grosjean accumule les mauvaises performances et n'a toujours pas inscrit le moindre point et il a (encore) terminé dernier de la course du Brésil. Bref, son avenir est très incertain chez Renault et dans le monde de la Formule 1 en général. Le français (enfin franco-suisse) ne sera visiblement pas le coéquipier de Robert Kubica l'année prochaine chez Renault puisqu'on parle de Timo Glock, Bruno Senna et même Di Grassi. Devant ce constat, les rats (les amis, les médias...) quittent le navire et le pauvre Romain se retrouve presque abandonné. Sa liaison avec Marion Jollès (journaliste TF1) va-t-elle tenir longtemps ?



Et la course...

Le premier tour de la course du GP du Brésil a été assez exceptionnel.
Les feux rouges s'éteignent et c'est le départ. Raikkonen bondit avec le Kers et dépasse deux voitures. Le virage d'après, il tente de prendre le meilleur sur  Mark Webber afin de passer en deuxième position mais l'australien ne se laisse pas faire ! Kimi casse son aileron avant dans l'aventure et gène Adrian Sutil derrière lui (décidément...) qui ralenti et donc Trulli voit l'opportunité de le dépasser sur le vibreur par la droite.

Un dépassement osé qui fini très mal puisque Jarno Trulli perd le contrôle de sa Toyota et vient heurter la Force India de Sutil, qui part à l'abandon dans l'herbe avant de heurter la Renault de Fernando Alonso qui passait par là, sans rien demander à personne... ponton droit déchiré ! En quelques virages, trois voitures out !

Pugilat

Trulli s'extirpe de sa monoplace et attend Adrian Sutil pour régler ses comptes. Les deux hommes haussent le ton, et en viennent presque aux mains. Du grand spectacle ! Pendant ce temps, Kovalainen s'amuse à faire des burns après avoir râté son premier virage et après avoir essayé d'harponner la Ferrari de ce pauvre Fisichella qui teste des pièces pour 2010. Il repart dans la bonne direction dans un nuage de fumée provenant de ces pneus arrières en surchauffes.












Iceman décongelé...

Quelques temps après, Raikkonen arrêté au stand pour changer son aileron avant
(et après avoir perdu beaucoup de temps pour revenir) repart mais au même moment, Kovalainen (encore lui) repart également des stands en emportant la lance d'essence qui dégouline sans retenue le liquide inflammable et flambe Kimi qui arrive derrière avec sa Ferrari et connaît alors les joies du barbecue... Idéal pour réchauffer les relations avec Iceman ? Un incident très impressionnant. Raikkonen a d'ailleurs conduit tout le reste de la course avec des yeux irrités.

Button incapable de doubler un newbie !

A l'approche du premier ravitaillement, Jenson Button butait devant le débutant Kobayashi
(qui remplaçait Timo Glock blessé... à ce qu'il parait... enfin, c'est Toyota qui le dit... mais Glock n'a pas renouvelé son contrat avec l'écurie pour 2010...) et n'arrivait pas à dépasser le japonais malgré de bonnes tentatives. Kobayashi a tout simplement été impressionnant au volant de la Toyota et possède indéniablement un très grand potentiel ! Il sera là l'année prochaine ! Button, découragé, a pesté à la radio et le message a été entendu par la direction de course. Comme par hasard, le tour suivant, le pilote Brawn venait (enfin) à bout de la Toyota du rookie.

L'intelligence d'Hamilton

Ceci m'amène d'ailleurs à évoqué une règle assez moyenne qui est de ne pas déranger les pilotes qui sont en lutte pour le titre. En gros, il ne faut pas les doubler, ne pas trop les gêner et se laissé dépasser facilement... Mouais... Ainsi, Lewis Hamilton (parti 17°) s'est retrouvé longtemps dans les échappements de la Brawn-Mercedes de Barrichello et a donc attendu les derniers tours (pour connaître l'issue du championnat) avant d'agir. Très intelligent, il a compris (son équipe l'a averti) que Button avait 95% de chance de devenir champion du monde et Barrichello n'avait donc plus d'avenir sur cette course. Un coup de Kers, et hop, le champion du monde 2008 s'emparait de la troisième place à quelques tours de la fin.

Nakajima déboussolé !

Le pilote japonnais de la Williams a certainement été impressionné de la prestation de son jeune compatriote sur Toyota et a visiblement perdu les pédales.

Il a tenté un dépassement de toute beauté mais Kobayashi a résisté de manière incroyable, digne d'un très grand pilote ! Nakajima a alors tenté de dépasser son compatriote par les stands mais le pilote Toyota est ressorti devant. Déboussolé, le pilote williams tenta une attaque Kkamikaze et se jeta sur les roues arrières de Kobayashi qui n'a pas bronché et a continué son chemin. Pendant ce temps, la Williams de Nakajima a perdu l'adhérence et est venu se fracasser contre les rails à près de 300 km/h et continua sa glissage comme du patin à glace.

Le podium des oubliés

Après avoir été salué par le drapeau à damiers qui fût agité exceptionnellement par Felipé Massa, les trois premiers de ce Grand prix du Brésil ont été les grands oubliés du Week-end.

(NDLR: regardez leur têtes... pas contents)

Mark Webber, le vainqueur faisait des signes pour dire qu'il était là, sur la plus haute marche du podium mais personne ne le regardait... Kubica et Hamilton ont fait le même constat et certainement désemparés, ces deux là ce sont même trompés de places sur le podium. Un vrai cirque cette F1 ! Toutes les caméras et l'attention du public étaient tournés vers Button mais dans l'ensemble, cela n'a pas été la frénésie de l'année dernière avec le titre d'Hamilton.


Des coupes à 2.50€

Tu parles d'une coupe... Déjà que les trois pilotes sur le podium ont été les grands oubliés du week-end, ils ont en plus reçu des coupes en plastoques. Quelle image pour la Formule 1, vitrine technologique alliant haute performance avec Show business... du vulgaire plastique ! Quand j'ai vu les trophées, je les ai trouvé très moches mais je n'aurais jamais imaginé une telle farce. Une plaque en PVC de couleur bleu, un usinage sur commande numérique simple axe et voilà le résultat. Pitoyable. Il n'était décidément pas très bon d'être sur le podium...


F1: GP Japon 2009
F1: GP Singapour 2009
F1: GP Italie 2009
F1: GP Belgique 2009

Publié dans Formule 1

Commenter cet article

MOG 22/10/2009 10:21


HMLC est sur le podium grace à la maîtrise de la technique de la poussette , normal qu'il fasse la tête il sait qu'il ne merite pas ce podium !


anubi$ 21/10/2009 23:28


Comme tu dis quel cirque !! Au moins du rebondissement à gogo !!
Félicitations pour l'investigation des coupes plastiques, mais certains ont une valeur d'achat supérieur à l'inox ou l'aluminium.
D'ailleurs de quoi sont donc composés les coupes des GP? Verre, carbone, fibre de verre et acier?? Peut-être de nickel ou de chrome-vanadium?
Du plastique? Non, c'est show bizz là mec...


Kjeldorius 21/10/2009 19:59


Hé hé hé, je fais des investigations approfondies pour mes articles. (Sur F1-Live)


Bucheron 21/10/2009 16:15


Oui très bien résumé, je note que la prise de bec entre trulli et sutil, la faute revient à trulli quand même, puisque c'est lui qui est venu la harponer !

Et ou a tu choper les images de la fabrication de la coupe ?


Kjeldorius 21/10/2009 20:00


Trulli a écopé de 10 000€ d'amende.


Dim 20/10/2009 21:36


Ne t'inquiète pas, joli article comme à ton habitude.

Vrai qu'il était terne ce podium...


Kjeldorius 20/10/2009 21:09


Désolé pour les éventuelles fautes et erreurs de syntaxe mais je suis trop fatigué (Grippe A ?, Gastro ?, le mauvais temps ?) pour relire avec attention l'article.