[Race07] Zandvoort - WTCC 1/2

Publié le par Kjeldorius

Après une première manche bien pluvieuse aux Etats-Unis sur le circuit de Birmingham, tous les pilotes se sont retrouvés aux Pays-Bas, sur le circuit de Zandvoort. Dans les paddocks, on sentait une ambiance studieuse mais également électrique à cause de la pression des résultats en ce début de championnat.

Tout le monde veut être devant, la plupart des garçons veulent se rattraper de leur première course et garder un espoir de bien figurer au classement final. Dans les stands et à l'approche de la qualification, c'est l'impatience d'en découdre qui prend le relais. Deux semaines d'attente et tous les furieux veulent s'empoigner sur le bitume chauffé par un soleil radieux.


Qualifications

Mardi 29/11/2011, 21H30, heure française, le feu de la pitlane passe au vert et les premiers moteurs rugissent, ça sent la gomme, les pilotes sont chauds bouillants ! C'est après quelques instants que je décide de m'élancer. Je suis confiant car je me sens plutôt bien avec les WTCC et j'ai trouvé un bon setup pour la qualification. Depuis quelques temps, je commence à être un adversaire sérieux dans ce type d'exercice en intégrant très souvent le top 10. D'ailleurs, lors de la première manche, j'avais signé le 8° chrono, sous la pluie et avec plus de 20 voitures.

Sur la piste de Zandvoort, je ressens bien la voiture et claque le 6° chrono provisoire. Je fais jusqu'à 4 tentatives d'environ 4-5 tours pendant les 25 minutes de séance. Au final, à trois minutes de la fin, je m'empare du 7° temps final avec un 1.48.635, à seulement 7 dixièmes de l'alien en pôle position, qui a été le seul à descendre en 1.47. Après la course, de nombreux pilotes se sont étonnés sur le forum RFR du niveau global du championnat et surtout du rythme en qualifications.

Zandvoort 1 01

Course 1

A peine le temps de savourer ma position sur la grille et d'aller au petit coin pour évacuer tout le stress accumulé, il est déjà temps de prendre place derrière le volant pour parcourir les 14 tours de la première course. J'ai quelques doutes sur mon setup au niveau des pneumatiques mais bon, on verra bien.

Je regarde autour de moi, bien calé dans le baquet de ma Chevrolet bleu et je ne vois que des top pilotes comme Flo255, Moomish, Heyjack, Moucham, Stothwurdah... et là, je me demande ce que je fous là moi... C'est clair, je suis rapide en qualif mais en course, je sais que je n'ai pas encore le niveau. Soudain, mon ingénieur de piste me crie dans le casque que la procédure de départ est enclenché. Je passe la première, pied gauche sur l'embrayage, pied droit qui fait du yoyo sur l'accélérateur : Vrooom, vrooom, vrooom ! Putain de merde, j'ai oublié de m'entraîner sérieusement au départ !

Feux vert, la voiture s'arrache tant bien que mal de la grille mais ça va, d'autres ont fait pire. Arrivé au premier virage et voilà que je veux déjà faire des exploits impossibles ! Je tente tout simplement un dépassement à l'extérieur. Bha voui, j'ai peur de rien, j'suis un ptit jeunot moi et voilà, je perds une place.

Image hosted by uppix.net
La bagarre fait rage à tous les niveaux et les pare chocs se touchent, du carbone vole en l'air, c'est l'empoignade des furieux tant attendue. Ma voiture est excellente et je suis tout simplement ralenti par les top pilotes devant moi ! Moucham est réputé pour ses excellents départs et sa très grande capacité à bloquer les adversaires... je le constate.

Image hosted by uppix.net


Je suis 9° mais tout le monde est à bloc, bien calé dans les boîtes de vitesses pour prendre l'aspiration, bref, ça bombarde, le tout en file indienne, du vrai WTCC. C'est beau, c'est stressant, non, oppressant plutôt et Stothwurdah me met  une pression du diable. A ce moment là, je me mets à réfléchir (putain, faut que j'arrête de réfléchir pendant les courses) et au troisième tours (alors que je pensais en avoir fait le double...), ma Chevrolet sous-vire, puis glisse et mord le bac à sable...

Zandvoort 1 04
Juste avant, je me disais qu'il fallait que je fasse attention à ce virage...  J'essaye de contrôler la bougresse alors que mes deux roues arrières pataugent dans le gravier. Je suis en canard avec le volant contrebraqué à fond et mon train avant - encore sur le bitume - essaye de me remettre dans le droit chemin mais la voiture continue de glisser... Trop tard, j'ai trois roues dans le bac, c'est fini, je perds totalement le contrôle de la voiture. 8 places perdues, je dégringole au classement  pour me retrouver en 17° position.

http://uppix.net/2/5/3/ad976be26b7cce49042957669b455.jpg

Perdu en queue de peloton


Je repars le couteau entre les dents, bien motivé à me débarrasser fissa des concurrents juste devant moi. Mais voilà, la BMW devant fait de la résistance et l'arsouille dure 2-3 tours et je me rends vraiment compte qu'il est très difficile de doubler. Certes, le circuit ne s'y prête pas vraiment mais quand tout le monde est à bloc, c'est vraiment difficile et on rejoint la dure réalité de la Formule 1 par exemple. Je tente un premier dépassement sur plusieurs virages mais ça ne passe pas.

http://uppix.net/0/3/e/df148d72c9e974cf818f2708d62d8.jpgJe m'impatiente... je ne peux pas rester derrière un pilote qui s'est pris 3 secondes sur moi lors des qualifications ?! Bordel de merde, cette chevrolet ne répond plus du tout au doigt et à l'oeil. Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Je chauffe, j'ai la tête en ébullition... Je décide d'attendre la faute car la BMW est plutôt instable sur les bosses.

Quelques virages plus loin, je modifie mes trajectoires pour tenter un dépassement à la réaccélération en entrée de virage et ça marche. Me voilà côte à côte avec la béhème mais le virage qui arrive est une chicane droite gauche. Tout va se faire au freinage et le piège sera de trop le retarder. Nos deux voitures se cabrent et dans un respect total, je m'empare à l'arrachée de la 16° place ! Ouais, tout ceci pour ça... vous aviez oublié ?

http://uppix.net/1/6/5/00fa2e625ec9ace46cef2abf511dd.jpg
Un tour après et voilà que j'occupe la 15° place suite à un abandon d'un top pilote, TAK. Un soucis électronique puisque son anti-virus s'est mis en route et a figé son écran. Il a emporté le pauvre Flo dans sa chute. Et pendant ce temps, j'ai bien du mal à distancer la BMW qui je viens de doubler. Je fais plein de fautes, ma voiture ne va pas bien du tout ! Je glisse, je dérape, je n'ai pas de sensation à tel point que j'ai l'impression de conduire un bout de bois !


La voiture ne répond plus

Nous avons dépassé la mi-course. J'occupe la 14° place grâce à un abandon et je vois un petit groupe devant moi constitué de Steve Moomish, Nepka, rtucou et Evolm. Bref, ce sont mes objectifs qui sont devant moi. Je devais au moins finir devant Evolm alors j'essaye de pousser ma voiture mais rien n'y fait. Mes pneus sont glacés, mes freins sont tous mous, je ne comprends plus cette caisse. Le gravier lors de ma sortie de piste a-t-il faussé mes réglages ?

Zandvoort 1 02
A quelques tours du drapeau à damier, je rejoins Nepka qui s'est vautré mais AR3452 sur sa Seat jaune se montre pressant. Finalement, ce dernier se débarrasse de nous et je reste derrière la Chevrolet rouge et blanche. Impossible de faire quoi que ce soit avec ma monture qui ne répond plus. Les pneus sont morts et malgré une ultime tentative de débordement, je termine la course à une très décevante 15° place.

http://uppix.net/2/1/5/11c936f8813728f2fe0e5b8d6092c.jpg
Je franchi le drapeau à damiers... la première course est enfin terminée. Un vrai calvaire où vers la mi-course, j'ai failli tout balancer tellement j'étais dépité. Je n'étais pas loin de me lever de mon siège et d'abandonner mais dans ce championnat, tout le monde récolte des points, quelque soit la place.

Durant ces derniers tours cauchemardesques, j'ai analysé les nouvelles trajectoires à prendre avec les pneus usés, afin d'éviter de se revautrer lamentablement pour la deuxième course. J'ai également pris note de modifier les pressions de pneus pour essayer d'éviter cette sensation de pneumatiques glacés.

Voilà, 7° position sur la grille pour finalement décroché une 15° place décevante, troublante, inquiétante même puisque ce sera ma position sur la grille de départ pour la seconde manche... A lire dans le prochain résumé.

Publié dans Sim Racing

Commenter cet article

joedu12 03/12/2011 18:28


Ah ouai quand même, moi j'aimerais bien faire comme toi mais j'ai pas trop le temps.

Kjeldorius 03/12/2011 18:18


En conduisant avec les autres pilotes, en online, tu es stimulés et tu roules beaucoup plus vite, surtout quand tu vois leur chrono. L'entraînement est la base. Au final, j'ai quand même parcouru
100 tours en online et en comptant le offline, je dois être à 150 tours sur Zandvoort.

joedu12 03/12/2011 15:50


Impressionant ces temps, moi je fais du 1:55 au tour (faut dire que j'ai pas fais énormément de tours, ni testé toutes les voitures et pas touché au setup aussi)... mais quand
même 

Kjeldorius 03/12/2011 09:48


Un petit screen en attendant la suite et surtout pour vous montrer que ça ne rigole pas quand on pilote en champi !!! A fond les gaz !!!!!!!!!!! Si je ne gagne pas le "prix Loeb" avec ça...



Lien vers l'image en grand format

Dim 03/12/2011 00:00


Miam miam !

Kjeldorius 02/12/2011 20:18


Merci

Article pour la deuxième course en cours...
Replay visionné
Screenshots OK
Y'a des choses à dire

Bucheron 02/12/2011 19:01


Idem que pour Anubis, très bon résumé!

Kjeldorius 01/12/2011 23:01


Pendant cette course, je me suis vraiment rendu compte du niveau dans ce championnat. C'est évident qu'il est plus élevé qu'en open car il y a de l'entraînement. Certains sont arrivés sans
training et ont terminé au delà la 10° place, à leur grande surprise...

J'ai encore beaucoup de choses a améliorer mais au moins, la motivation était là cette fois-ci. Ne pas faire de fautes est vraiment primordial mais hélas j'ai du mal à ne pas en commettre.

Faut que je visionne le replay de la 2° course pour faire le résumé.

anubi$ 01/12/2011 21:55


Excellent résumé c'est prenant !! Bon courage pour la suite.

Dim 01/12/2011 20:52


Cette fois, c'est promis, je n'ai pas regardé les résultats à l'avance.


 


Et bah pour commencer, c'est un très bon résumé de course, il me remémore des choses qui me sont arrivées, tellement de fois dans ma "carrière" de SimRacer. Trop penser pendant la course est
clairement très handicapant . La motivation est aussi évoquée, j'avais fait un billet à ce sujet il y a longtemps...


 


Je dirai que c'est l'apprentissage qui rentre ? Pour tes premières courses de Champ. (la concurrence est plus féroce qu'en Open, hein ?) franchement tu t'en sors bien, je trouve.


 


Bon bah, moi, j'attends avec impatience la seconde course !