[Open] STCC² - Jyllandsringen

Publié le par Kjeldorius

Le site RacingFR a organisé un open jeudi 23 juin 2011 sur le circuit du Danemark, Jyllandsringen, qui est disponible avec le pack STCC2 sorti récemment par SimBin. Ce circuit est très tortueux mais permet de superbe bagarre en course. Il est très bien fini, bien modélisé, bien lumineux, sans doute, une des meilleures créations du jeu Race 07.

Que pouvait-on conduire sur ce circuit récemment développé par le studio Suédois ? Eh bien, on avait le choix entre toutes les voitures du championnat STCC de 2010 ! La Chevrolet Cruze était disponible, ainsi que la sublime VW Sirocco sans oublier la Peugeot 407, l'Opel ou encore la Seat... bon je n'énumère pas toutes les marques/voitures disponibles car il y en a pas mal.

Essais et Qualifs

Après les essais libres, tout le monde s'est rendu compte que la VW était la meilleure voiture ! Ainsi, pas mal de pilotes ont choisi la marque allemande. Mes essais libres se sont bien passés car j'étais plutôt dans le rythme avec ma Peugeot 407 ! La qualification se déroula sur un unique tour lancé et autant dire qu'il ne faut pas se vautrer ! Mon tour a été plutôt bon sauf pour un virage où j'ai sous-viré... mais je me suis quand même qualifié en 8° position sur 16 pilotes. La grille avant étant trustée par l'armada VW...

Course 1

Après avoir lu le livre d'Alain Lefebvre (SimRacing), j'ai suivi ses conseils en choisissant un objectif réaliste pour cet open. J'ai donc décidé d'essayer de faire des tours réguliers et une course propre. Ça à l'air minable comme objectif, hein ? Mais en fait, c'est super difficile (enfin pour moi). Malheureusement, il y a d'autres pilotes sur la piste qui n'ont pas le même objectif... et même si vous avez toutes les bonnes intentions du monde, cela ne suffit pas car il faut savoir éviter les pépins. bref, il faut avoir de la chance.

Jyllandsringen1-1


Lors du départ de la première course, un pilote sur ma droite fait un 180° !!? Je ne peux l'éviter et endommage un peu ma voiture qui n'en avait pas besoin... Le pilote expliquera plus tard sur le forum que son volant n'était pas en position 0 au moment du départ. Son volant avait donc un tour de braquage sans qu'il s'en aperçoive.

Quelques virages plus tard et c'est la cacophonie avec des pilotes plus ou moins en vrac. Je ne peux éviter la VW devant moi qui me surprend avec un freinage d'urgence. Je pars en glissade et l'Opel (pilote de 49 ans) ne peut à son tour m'éviter et me frappe de plein fouet. Suspension abîmée. Super... même pas un tour et déjà handicapé.

Sur la grille, j'occupais la 8° position, après le premier virage, j'étais 10° et après le contact avec l'Opel, je me suis retrouvé à la 14° place... Ahhh il est beau l'objectif.

Jyllandsringen1-2
Je repars donc dans les dernières positions et me fraye un chemin parmi les voitures qui vont moins vite que moi. Je suis surpris par mon rythme de course et rattrape le temps perdu, c'est agréable. J'ai écouté Dim en préparant cet Open pour la course et non pour la qualification ou le tour rapide. Ça ne sert à rien de claquer un super chrono si c'est pour aller dans le bac le tour suivant.

La course dure 20min et il y a donc 17 tours avec 1 pit stop obligatoire. C'est lors de cet arrêt au stand que tout a basculé. Pour mal de pilotes, cela a été une catastrophe. Eh oui, il faut s'entraîner à faire des bons tours réguliers mais il faut également repérer l'entrée des stands et la travailler. Sans oublier de s'entraîner au départ avec l'embrayage... j'ai donc fait un arrêt éclair en changeant uniquement mes pneus avant et cela m'a permis de finalement prendre la 7° place finale !


Course 2

Ayant terminé à la 7° place, on inverse pour la grille les positions des huit premiers de la course 1 et je me retrouve donc en 2° positon avant le départ. Je n'ai jamais eu autant de voitures dans mes rétros. Hélas, lorsque les feux verts s'éteignent, je patine et loupe complètement mon départ. Après le premier virage, j'occupe la 6° place mais j'ai au moins évité un gros carambolage derrière moi.

Jyllandsringen2-1
Quelques virages plus loin et je dois éviter une VW (pilote de 31 ans) qui est parti en tête à queue suite à un accrochage avec une Chevrolet (pilote de 40 ans). Je touche la voiture en la doublant sur l'extérieur mais rien de grave. La nouvelle fumée implantée lors de la mise à jour est assez saisissante. Par moment, on y voit rien tellement cela fait un nuage. SimBin a ajouté pas mal d'effet, c'est vraiment sympa.

Je prend mon rythme de course et occupe une 7° place solide. je rattrape même les pilotes devant et je peux espérer viser une 4° place. Incroyable avec ma petite Peugeot 407. Mes trajectoires sont pas mal, ma course est propre et voilà que j'arrive enfin derrière les furieux !

Yessss, je vais pouvoir arsouiller, tout en respectant les uns et les autres. Pas la peine de se précipiter. Est-ce que je rentre aux stands ? Non, je veux participer à la bagarre quit à perdre du temps. Mes freinages sont bons, je ne prends pas de risque et ne veux pas foirer la course des autres et par la même occasion, la mienne.

Jyllandsringen2-2
Malheureusement, la VW du poleman (53 ans) qui est derrière moi est très pressante ! Le pilote n'est pas assez patient et se fait surprendre par le rythme un peu moins rapide causé par les furieux devant. Je sens un impact à l'arrière. La 407 part à gauche, puis à droite, j'essaye de contrebalancer la caisse. Elle continue à gauche, puis à droite mais je commence à recontrôler la bougresse. Tout ceci s'est passé en 1 ou 2 secondes.

Cependant, le pilote de la Wolkswagen me porte le coup de grâce en me repercutant à l'arrière et cette fois-ci, le choc est plus violent et je ne peux garder le contrôle de la Peugeot qui s'en va percuter la pile des pneus à l'entrée des stands.

Putain de merde ! Le pilote fautif m'attend mais je décide de faire mon arrêt au stand puisque je suis à l'entrée des pits. Je reparts dans les dernières positions et je croise le fer (enfin l'aluminium et le carbone) avec une autre VW Sirocco. Décidément.

Jyllandsringen2-3
Il va plus vite que moi, c'est certain. Je garde l'intérieur du virage mais il prend la trajectoire comme si je n'existais pas !!? Je freine mais trop tard, légère touchette et nos deux voitures partent en sucette mais sans conséquence. Au final, j'arrive quand même à accrocher le Top 10. Au passage, vous pouvez apprécier les nouveaux effets de fumée lors de ma figure de style ci-dessus.

Ce compte-rendu ne donne peut être pas un bon aperçu de mes deux courses car malgré les incidents que l'on peut voir dans cet article, j'ai réalisé mon objectif qui était de faire des tours réguliers. En 34 tours au total (2x17), j'ai effectué seulement 7 tours très moyens qui sont dûs aux accrochages et péripéties que j'ai eu. En fait, il n'y a eu que le premier tour de la première course où j'ai merdé. Pour le reste, j'ai subit... Et je retiens avant tout, une superbe soirée avec pas mal d'adrénaline.

Qualification : 8°/16
Course 1 : 7°/16
Course 2 : 10°/16

Publié dans Sim Racing

Commenter cet article

Kjeldorius 03/07/2011 18:09



Merci Alain pour ce commentaire et pour ce livre SimRacing qui m'a permis de progresser rapidement.

D’ailleurs, au sujet du livre, le chapitre 7 est très intéressant surtout avec le freinage dégressif. Le Ch.8 mérite plus de détails, voire même un livre entier consacré aux settings et réglages.
La partie III est ma section préférée avec les témoignages et tous les conseils pratiques.

J'espère continuer à progresser et surtout à m'amuser. Peut-être qu'on se croisera un jour sur rFactor 2 ou GTR3 ?



Alain Lefebvre 02/07/2011 22:33



Bien vu la préparation de l'arrêt aux stands : c'est dans les détails de ce goût-là qu'on fait la différence... C'est aussi ça la préparation d'une course.


Bravo et continue à progresser étape par étape... Vu de loin, ça parait facile mais derrière le volant sur la grille de départ, c'est une autre affaire !



Dim 01/07/2011 18:22



Pour se faire respecter sur la piste il faut, je pense, être très largement au dessus du lot. Etre simplement fairplay ne suffit pas, à mon sens et malheureusement. En Championat, sur la piste,
je suis, je pense, respecté par les pilotes qui me connaissent sur et surtout hors de la piste et c'est déjà pas mal.


 


En même temps, même avec 10 heures d'entraînement par jour, je n'aurai pas l'iamge que peut avoir Greger Huttu sur les SimRacers tous pays confondus.


 


 



Kjeldorius 01/07/2011 17:25



Merci Dim pour ta réponse très complète
Pour info, les Opens sur RFR et sur Race 07, on croise quand même souvent les même personnes...

Je suis quand même un peu en désaccord avec toi... je pense qu'il faut faire monter sa réputation (avec de bons résultats) pour être plus respecté sur la piste et que les autres pilotes disent :
ouah, celui là, c'est un bon, attention. Mais je me trompe peut être.



Dim 29/06/2011 06:38



Je dirais que c'est avant tout le problème des Opens. Il y a bien plus de respect mutuel sur les courses de Championnat car généralement les ligues ont un système de pénalités parfois très
contraignant. Les pilotes se retrouvent de course en course, se connaissent mieux etc. L'Open par essence, c'est le one shot, beaucoup veulent se dégager de la masse et ils n'ont qu'une chance
pour cela.


 


Ta question est intéressante en tout cas et je dirais que le respect en course est moins prédominant avec le temps. A l'époque de GPL, les SimRacers pronaient la philosophie du Gentlemen Driver
ce qui, à mon sens, est moins le cas aujourd'hui.


 


Si le pilote est bon, il n'a, a priori, pas besoin de forcer et/ou de se comporter en mufle sur la piste. J'essaye quant à moi et depuis toujours de me comporter ainsi envers les pilotes moins
rapides, même si je dois rester derrière pendant plusieurs tours lorsque ils font un blocage manifeste (cela arrive parfois). J'ai l'expérience, il n'y a pas si longtemps en Championnat, d'avoir
croisé le fer avec de très bons pilotes, enfin avec un très joli parlmarès, combats qui se sont soldés par du "pousse-toi j'arrive". C'est dommage car les fois suivantes, je n'ai pas favorisé les
bonnes bourres comme les SimRacers les aime.


 


Parfois lorsque le gars n'est pas trop imbu de lui-même on peut discuter avec lui en privé et s'expliquer entre gentlemen. Il m'est arrivé de faire changer le comportement de pilotes chauds
bouillants lorsqu'il s'est retrouvé ensuite en combat avec moi. Le respect, s'il existe en SimRacing, c'est plutôt hors de la piste que l'on peut l'acquérir mais ce n'est pas vraiment possible si
l'on ne fait que des Opens.



Kjeldorius 27/06/2011 23:35



Ah oui, je voulais te demander quelque chose Dim. En fait, durant cet open (sachant que j'en ai qu'une dizaine à mon actif), j'ai eu l'impression de ne pas être vraiment respecté. C'est à dire
que pas mal de pilotes connus et cotés sont plus ou moins passés en force sur moi avec pas mal de petits accrochages au final.

Vu que je ne suis pas connu, j'ai l'impression de ne pas être respecté. Est-ce que quelqu'un qui va vite, qui a fait des podiums est moins attaqué à la sauvage qu'un pauv pilote comme moi ?
Doit-on gagner la reconnaissance des autres et comment ?



Kjeldorius 27/06/2011 21:13



Il n'y avait pas eu d'open depuis un petit moment alors oui, tout le monde étaient un peu (trop) chaud.

Participer à un championnat ? Non, je ne suis pas assez bon. Je n'aime pas juste faire le nombre...





Dim 27/06/2011 13:08



Les concurrents étaient chauds bouillants a priori, c'est souvent le cas sur ces événements.


Joli coup pour toi en tout cas, tu prépares une participation en championnat ?